Augmentation de Capital 2018
J’investis

investir dans cc&c

Le mot du PDG

Un traitement disponible dans 4 ans

Les besoins de financement

Nous avons besoin de 250 K€ pour construire le prototype et l’expérimenter sur du cancer du pancréas humain greffé dans le pancréas de souris : ce sera la « Preuve d’Efficacité ». Ensuite nous rechercherons un investisseur puis un partenaire industriel pour passer à l’échelle du patient. La construction d’un prototype pour l’homme coûtera 250 K€. Nous pensons que l’étape décisive est la Preuve d’Efficacité in vivo qui signe la fin de la recherche, suivie de la publication d’un article dans une grande revue scientifique et de présentations en congrès.

Le developpement est lui estimé à5 M€ (3 M€ pour le pre-clinique et 2 M€ pour le clinique) et passera par un accord avec un industriel.

En savoir plus sur notre innovation…

La totalité des capitaux collectés seront utilisées pour la Recherche & Développement :

• Embauche progressive de salariés dont des chercheurs et un chef de produit ;
• Etudes de faisabilité en électrotechnie et sur les nanoparticules, les études de preuve d’efficacité in vivo chez le rongeur ; la construction d’un démonstrateur puis d’un prototype ;
• Prises de brevets concomitantes, accompagnant le développement.

Pourquoi un développement si rapide ?

La prise en compte des signaux mécaniques dans la formation et le développement du cancer a actuellement le vent en poupe : création d’un Institut de Mécanobiologie à Singapour, nombreuses publications émanant de Californie et de Nouvelle-Angleterre. Les deux partenariats que nous avons noués, l’un avec l’Université de Stanford, l’autre au sein d’un consortium européen avec la Faculté de Médecine de Bichat démontrent que la communauté scientifique se saisit des pistes ouvertes par l’Oncologie Physique.

Les produits de santé sont souvent développés sur 10 ans. Parce que nous travaillons sur les règles de la Physique et non de la Biologie, parce que la toxicité de nos deux dispositifs est connue, parce que jusqu’à un certain point, nous pourrons modéliser à partir des résultats précédents, et donc prévoir l’expérimentation suivante, nous sommes convaincus que notre développement peut être remarquablement rapide.

Quelle stratégie d’investisseur ?

La vie de la société s’est jusqu’ici menée sur des levées de fonds régulières auprès d’investisseurs souhaitant optimiser leur ISF. La transformation de cet impôt en 2017, et l’avancée de nos travaux, nous obligent à changer de modèle de financement.

La constitution de consortiums en Europe et aux Etats-Unis nous rend accessibles un certain nombre subventions publiques qui, si nous les obtenons, nous permettront de nous concentrer sur notre travail de recherche pendant quelques années. Pour obtenir ces subventions, nous devons reconstituer nos fonds propres, c’est l’une des raisons de la levée de fonds 2018. Si nous ne les obtenons pas, nous devrons financer les expérimentations par nous-mêmes.

Nous sommes désormais à la recherche d’investisseurs de type Business Angels ou entreprise du secteur de la santé, capables de fédérer autour de nous des investisseurs institutionnels et de mener à bien le développement clinique et pré-clinique de notre innovation.

Pour les petits porteurs, il s’agit donc probablement de la dernière oppurtunité de rentrer dans notre capital et espérer une prise de bénéfice importante d’ici quelques années.

Données marché et estimation de revenus

Le traitement sera administré sur prescription, remboursé par les systèmes d’assurance de santé.

 On peut esquisser une simulation :
• Une machine d’un prix de 2 M€ HT.
• Un remboursement de l’acte de passage sous machine sur le modèle français du Z de radiothérapie, autour de 1 000 € HT.
• Un prix intéressant pour le consommable (nanoparticules) : 3 000 € HT.
Soit pour la France seule avec 3 000 pancréas inopérables 9 M€ HT /an.
Aux USA, 16 000 patients, soit 48 M€ HT /an.

 Au-delà du cancer du pancréas, d’autres applications sont envisageables en direction du glioblastome, du cancer du foie primitif, etc.

Pour plus de précisions, consultez notre Executive Summary.

nos besoins

En route pour la preuve d’efficacité

Levée de fonds 2018 : ventilation des dépenses

Un pari à la fois raisonnable et généreux

Du côté de la raison, il y a une véritable innovation de rupture protégée par brevet, l’ouverture d’un marché sans concurrence, un plan de développement pragmatique avec l’association souhaitée avec un industriel.
Du côté de la générosité, il y a des patients qui trouveront une solution thérapeutique face à une maladie en pleine expansion, et la participation à l’émergence d’une nouvelle façon de comprendre et de soigner le cancer.

documents financiers

Nous mettons à disposition d’investisseurs éventuels les documents suivants :

Executive Summary

Bilan et Compte de Résultat 2017

Document d’Appel à Souscription

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails.

Actualités financières

Retour sur notre voyage à San Francisco

CC&C a eu l'honneur de faire partie des 3 start-up high tech sélectionnées en 2017 pour être prises en charge – de main de maître – par l'équipe de NETVA. Pour rappel, NETVA, pour New Technology Venture Accelarator, est un programme patronné et subventionné par...

lire plus

Avant l’IFI, dernière campagne ISF !

Comme nous vous l’annoncions au printemps dernier, la loi TEPA qui permet une réduction d’impôts liée à l’investissement dans les PME innovantes vit ses derniers instants. Toutefois, un amendement a été voté pour prolonger le dispositif pour l’année 2018. Nous avons...

lire plus

CELL CONTRAINT & CANCER
le Mas l’Hermite
331 chemin de la Poterie
f13280 Raphèle les Arles

investir dans cc&c

Le mot du PDG

Découvrir notre technologie…

Découvrir l’équipe…

Document d’Appel à Souscription…

Un traitement disponible dans 4 ans

Les besoins de financement

Nous avons besoin de 250 K€ pour construire le prototype et l’expérimenter sur du cancer du pancréas humain greffé dans le pancréas de souris : ce sera la « Preuve d’Efficacité ». Ensuite nous rechercherons un investisseur puis un partenaire industriel pour passer à l’échelle du patient. La construction d’un prototype pour l’homme coûtera 250 K€. Nous pensons que l’étape décisive est la Preuve d’Efficacité in vivo qui signe la fin de la recherche, suivie de la publication d’un article dans une grande revue scientifique et de présentations en congrès.

Le développement est lui estimé à5 M€ (3 M€ pour le pre-clinique et 2 M€ pour le clinique) et passera par un accord avec un industriel.

En savoir plus sur notre innovation

La totalité des capitaux collectés seront utilisées pour la Recherche & Développement :

• Embauche progressive de salariés dont des chercheurs et un chef de produit ;
• Etudes de faisabilité en électrotechnie et sur les nanoparticules, les études de preuve d’efficacité in vivo chez le rongeur ; la construction d’un démonstrateur puis d’un prototype ;
• Prises de brevets concomitantes, accompagnant le développement.

Pourquoi un développement si rapide ?

La prise en compte des signaux mécaniques dans la formation et le développement du cancer a actuellement le vent en poupe : création d’un Institut de Mécanobiologie à Singapour, nombreuses publications émanant de Californie et de Nouvelle-Angleterre. Les deux partenariats que nous avons noués, l’un avec l’Université de Stanford, l’autre au sein d’un consortium européen avec la Faculté de Médecine de Bichat démontrent que la communauté scientifique se saisit des pistes ouvertes par l’Oncologie Physique.

Les produits de santé sont souvent développés sur 10 ans. Parce que nous travaillons sur les règles de la Physique et non de la Biologie, parce que la toxicité de nos deux dispositifs est connue, parce que jusqu’à un certain point, nous pourrons modéliser à partir des résultats précédents, et donc prévoir l’expérimentation suivante, nous sommes convaincus que notre développement peut être remarquablement rapide.

Quelle stratégie d’investisseur ?

La vie de la société s’est jusqu’ici menée sur des levées de fonds régulières auprès d’investisseurs souhaitant optimiser leur ISF. La transformation de cet impôt en 2017, et l’avancée de nos travaux, nous obligent à changer de modèle de financement.

La constitution de consortiums en Europe et aux Etats-Unis nous permettent d’aller chercher des subventions publiques qui, si nous les obtenons, nous permettront de nous concentrer sur notre travail de recherche pendant quelques années. Pour obtenir ces subventions, nous devons reconstituer nos fonds propres, c’est l’une des raisons de la levée de fonds 2018. Si nous ne les obtenons pas, nous devrons financer les expérimentations par nous-mêmes.

Nous sommes désormais à la recherche d’investisseurs de type Business Angels ou entreprise du secteur de la santé, capables de fédérer autour de nous des investisseurs institutionnels et de mener à bien le développement clinique et pré-clinique de notre innovation.

Pour les petits porteurs, il s’agit donc probablement de la dernière oppurtunité de rentrer dans notre capital et espérer une prise de bénéfice importante d’ici quelques années.

 

DONNéES MARCHé ET ESTIMATION DE REVENUS

Le traitement sera administré sur prescription, remboursé par les systèmes d’assurance de santé.
On peut esquisser une simulation :
• Une machine d’un prix de 2 M€ HT.
• Un remboursement de l’acte de passage sous machine sur le modèle français du Z de radiothérapie, autour de 1 000 € HT.
• Un prix intéressant pour le consommable (nanoparticules) : 3 000 € HT.
Soit pour la France seule avec 3 000 pancréas inopérables 9 M€ HT /an.
Aux USA, 16 000 patients, soit 48 M€ HT /an.

 

Au-delà du cancer du pancréas, d’autres applications sont envisageables en direction du glioblastome, du cancer du foie primitif, etc.

Pour plus de précisions, consultez notre Executive Summary.

 

nos besoins

En route pour la preuve d’efficacité

Levée de fonds 2018 : ventilation des dépenses

Un pari à la fois raisonnable et généreux

Du côté de la raison, il y a une véritable innovation de rupture protégée par brevet, l’ouverture d’un marché sans concurrence, un plan de développement pragmatique avec l’association souhaitée avec un industriel.
Du côté de la générosité, il y a des patients qui trouveront une solution thérapeutique face à une maladie en pleine expansion, et la participation à l’émergence d’une nouvelle façon de comprendre et de soigner le cancer.

documents financiers

Nous mettons à disposition d’investisseurs éventuels les documents suivants :

Executive Summary

Bilan et Compte de Résultat 2017

Document d’Appel à Souscription

 

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails.

 

 

Actualités financières

Retour sur notre voyage à San Francisco

CC&C a eu l'honneur de faire partie des 3 start-up high tech sélectionnées en 2017 pour être prises en charge – de main de maître – par l'équipe de NETVA. Pour rappel, NETVA, pour New Technology Venture Accelarator, est un programme patronné et subventionné par...

lire plus

Avant l’IFI, dernière campagne ISF !

Comme nous vous l’annoncions au printemps dernier, la loi TEPA qui permet une réduction d’impôts liée à l’investissement dans les PME innovantes vit ses derniers instants. Toutefois, un amendement a été voté pour prolonger le dispositif pour l’année 2018. Nous avons...

lire plus

CELL CONTRAINT & CANCER
le Mas l’Hermite
331 chemin de la Poterie
f13280 Raphèle les Arles