Comme nous vous l’annoncions au printemps dernier, la loi TEPA qui permet une réduction d’impôts liée à l’investissement dans les PME innovantes vit ses derniers instants. Toutefois, un amendement a été voté pour prolonger le dispositif pour l’année 2018. Nous avons vérifié cette information auprès de plusieurs fiscalistes, et tous sont d’accord : vous avez jusqu’au 31 décembre pour investir dans une PME éligible et bénéficier d’une réduction du futur Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) qui remplace l’ISF. Comme pour l’ISF, la réduction d’impôt sera de 50% du montant investi. Cette année encore, Cell Constraint & Cancer remplit les critères d’éligibilité.

Pourquoi investir maintenant dans CC&C ?

– L’expérimentation se met en place en France, en lien avec plusieurs laboratoires de l’INSERM ; on estime le début des travaux à l’été prochain.

A horizon de deux ans, si les résultats sont, comme nous avons de bonnes raisons de l’espérer, concluants, la valeur de notre société se verra décuplée.

– Des pistes intéressantes se font jour de l’autre côté de l’Atlantique. Suite à la participation de Rémy Brossel au Programme Netva (voir notre résumé du séjour ici), des contacts ont été pris avec des investisseurs. Plus important encore, nous travaillons à monter une expérimentation dans une très prestigieuse université californienne. Ce n’est donc pas une expérimentation, mais bien deux expérimentations que nous mettons en place pour prouver la validité de notre concept. Autant de chances d’affiner, de corriger, et d’aboutir ! Mais aussi deux fois plus de financements à réunir – et c’est là que nous comptons sur vous…

– La science avance. Jusqu’ici, le corpus scientifique de l’oncologie physique, sur lequel est basée notre innovation de rupture, était peu connu du monde académique et médical, et a fortiori des institutionnels et des investisseurs. Les choses changent, puisque par exemple, les programmes de recherche européens commencent à inclure des études sur l’utilisation de signaux mécaniques en iologie (voir notre article sur le sujet), mais aussi des programmes aux Etats-Unis, comme par exemple le colloque de l’AACR auquel nous avions participé en juin 2016.

Au-delà d’un intérêt académique, les réticences sont moindres face à notre technologie du côté des investisseurs, et les portes s’ouvrent. Affaire à suivre…

Le bon moment

Face à ce cancer du pancréas qui reste globalement sans solution thérapeutique, notre innovation de rupture peut provoquer un véritable changement de paradigme dans la compréhension et le traitement du cancer.

Après l’immunothérapie, la prochaine révolution dans le monde du cancer sera l’oncologie physique !

Ne manquez pas l’opportunité de participer à une vraie avancée scientifique, doublée d’une possibilité de rendement plus qu’intéressante.

Vous trouverez ici le formulaire de BSA à remplir et nous retourner pour souscrire à notre augmentation de capital.

En vous remerciant de votre soutien,

Barthélémy Brossel

PDG de CC&C